Référence Carmine Capital

Cession d’entreprise : des entrepreneurs “geonpis”

Un néologisme ? Non, tout simplement la grogne des entrepreneurs, qui s’estiment être les “pigeons” (“geonpis” en verlan) du dernier projet de loi de Finances 2013. En alignant les revenus du capital sur ceux du travail, les entrepreneurs se verraient taxer à 60% sur la plus-value de cession des titres de l’entreprise, à leur cession.

Des abattements sont prévus en fonction du nombre d’années de détention des titres et une exonération est appliquée aux départs à la retraite. Ces mesures restent néanmoins timides, au regard des risques pris par les chefs d’entreprise à la création, mais également au cours du développement de leur société.

Articles similaires