Le private equity ne fait plus peur aux investisseurs institutionnels

Le private equity ne fait plus peur aux investisseurs institutionnels

Le capital-investissement européen semble avoir regagné la confiance des investisseurs puisque plus des 3/4 d’entre eux lui imaginent un avenir plein d’opportunités et de dynamisme.

Coller Capital vient de publier son dernier baromètre international du capital-investissement. Interrogés en 2013, 1/4 des investisseurs institutionnels prévoit de renforcer l’allocation en private equity alors que ces dernières années étaient marquées par une tendance inverse. Et pour les plus sceptiques d’entre vous, ce sentiment général se retrouve également si l’on observe la part de ces investisseurs qui souhaite diminuer l’allocation en private equity : de 14% en 2012, elle est passée à 10% en 2013.

«Il n’y a pas de quoi fouetter un chat», me répondront encore une fois les plus pessimistes. Et vous n’auriez pas tort si les prévisions de bon augure s’arrêtaient ici. Cependant, encore une fois, plus des 3/4 des investisseurs estiment que des opportunités d’investissement attrayantes se profilent à l’horizon 2014-2015 : que demander de mieux après deux années de marasme à tous niveaux et de crainte d’un effondrement de la zone Euro.

Et ce sont surtout les produits de dette qui intéressent les LPs au niveau mondial, avec une préférence tout de même pour les fonds de dette privée : plus de la moitié des investisseurs interrogés ont investi ou prévoient de le faire et ce malgré l’arrivée récente de ce genre de produits.

Inversement, les grosses opérations de LBO semblent faire moins d’émules puisque seuls 12% des LPs vont s’y exposer davantage selon l’étude.