Le financement des start-up simplifié

Le financement des start-up simplifié

C’est une révolution pour le financement des start-up en France, un nouveau décret a été signé, il est unique en son genre et va permettre l’expansion du crowdfunding dès le 1er octobre. Grâce à la collaboration du gouvernement avec les acteurs du secteur et les autorités de régulation, la nouvelle législation établit un statut de “conseiller en investissement participatif” désormais plus simple et plus ouvert.

La conscience du risque

Les plafonds d’investissement des plateformes vont être augmentés, ce qui est une excellente nouvelle étant donné que les start-up pourront désormais lever jusqu’à 1 million d’euros tous les douze mois. Cependant, afin de borner la prise de risque pour les particuliers, les acteurs du crowdfunding sont soumis à des règles, comme l’obligation de s’assurer que les investisseurs ont bien conscience des risques liés au financement des jeunes entreprises, en particulier la forte probabilité d’échec et la faible liquidité des titres acquis.

Une harmonisation européenne est primordiale

La culture entrepreneuriale française va prendre de l’ampleur, même si un effort pédagogique supplémentaire est nécessaire notamment sur l’Equity crowdfunding.

De plus, les fonds d’investissement et les banques restent très réceptifs à ce nouveau mode de financement qui ne leur portera pas concurrence.

Les particuliers n’auront jamais la force financière d’une banque mais ils seront surement demain, un outil supplémentaire pour les investisseurs professionnels.

L’avènement du financement participatif provient de l’engouement du secteur financier pour le digital et une harmonisation des législations européennes sera nécessaire afin de faciliter les investissements transnationaux et ainsi éviter toute concurrence néfaste venant de pays aux règles peu pointilleuses.

Carminal Capital dans le top 10 des banques d’affaires

Carminal Capital dans le top 10 des banques d’affaires

Le classement CFNews 2014 des banquiers d’affaires est tombé : Carmine Capital dans le top 10 !

Avec plus de 1000 opérations réalisées, l’année 2014 s’est révélée être fructueuse pour le conseil M&A (en hausse de 17,5% par rapport à 2013).

Carmine Capital a su tirer le meilleur de cet environnement porteur comme le révèle le classement CFNews 2014 des banquiers d’affaires : au terme de l’année 2014, Carmine Capital fait son entrée dans le Top 10 de la catégorie “capital risque”.

Nous tenons à remercier tous ceux qui ont su nous faire confiance durant cette année.

 

massa risus ipsum in Aliquam Curabitur Phasellus nunc risus. fringilla amet,