Des entreprises survivantes mais endettées

Invité de l’émission Perri’scope sur LCI le 17/05/2021, Germain Simoneau a relancé le débat sur le point sensible du “RE-FINANCEMENT” des entreprises pour aujourd’hui comme pour demain.

 

La situation a beau être connue, elle n’est en pas moins difficile à accepter : les petites entreprises touchées par la crise – qui déjà étaient sous-capitalisées avant la crise – ont dû ces derniers mois assumer des pertes d’exploitation qui sont venues encore plus diminuer leur niveau de fonds propres. Malheureusement et comme un effet de seconde lame, ces mêmes pertes ont été financées… par de l’endettement supplémentaire ! Un cercle vicieux qui fait flamber le ratio « endettement sur fonds propres » et induit en conséquence une diminution de la capacité d’endettement des PME à l’heure même où elles vont devoir refinancer leur BFR dans un contexte de relance de leurs activités.
Last but not least, l’arrivée prochaine de nouvelles contraintes sur les ratios prudentiels des banques (Bâle IV) va contraindre très fortement leur capacité à accompagner le financement … des PME !

Une situation aussi complexe que dangereuse qui nous oblige aujourd’hui à repenser le financement long terme des entreprise et imaginer des instruments de consolidation qui viendront reporter à 10 ans la « dette Covid » des entreprises les plus affaiblies.

 

Visionnez l’intégralité de l’intervention de Germain Simoneau sur LCI le 17/05/2021.

 

Germain Simoneau est le président de la commission financement des entreprises de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME).