Carmine Capital accompagne la cession de Caussat au Groupe Cap Vert et confirme son implantation en Occitanie

Carmine Capital accompagne la cession de Caussat au Groupe Cap Vert et confirme son implantation en Occitanie

Carmine Capital accompagne avec succès la cession de Caussat Espaces Verts – acteur français spécialisé dans la création et l’entretien d’espaces verts – à Cap Vert, l’un des leaders français sur le marché de l’aménagement paysager.

Eric Caussat, co-gérant de Caussat Espaces Verts avec sa sœur Patricia Caussat, revient sur la manière dont il a vécu cette opération : « Sans la présence de Carmine, on ne serait pas arrivé à conclure cette opération. J’ai particulièrement apprécié l’efficacité de l’équipe, ses compétences et sa disponibilité. Je suis convaincu que la cession de mon entreprise à Cap Vert est le meilleur moyen d’assurer l’avenir de mes salariés tout en préservant l’intégrité de mon entreprise, car nous partageons les mêmes valeurs. »

 

Cap Vert n’en est pas à sa première acquisition : l’entreprise, d’origine francilienne, a connu une croissance fulgurante en moins de deux ans, avec pas moins de neuf build-up réalisés, dont quatre dans le Sud-Ouest (source Les Echos Capital Finance). Le Groupe, dont le chiffre d’affaires prévisionnel 2022 avoisine les 70M€ ambitionne d’atteindre 130 à 150 M€ de CA d’ici 2025.

 

Cap Vert est une société d’Ambienta SGR SpA, l’un des plus grands gestionnaires d’actifs européens entièrement axé sur la durabilité environnementale. Implanté à Milan, Londres, Paris et Munich, Ambienta gère un portefeuille d’actifs dépassant 1,5 Mds€.


En accompagnant la cession de Caussat, Carmine Capital confirme ainsi son implantation en Occitanie.

 

Pour en savoir plus sur cette opération, contacter Anne-Laure Beuriot.

Interview BFM Business – Anne-Laure Beuriot et Germain Simoneau

Interview BFM Business – Anne-Laure Beuriot et Germain Simoneau

Fusion-acquisition : une approche entrepreneuriale pour répondre aux attentes des dirigeants et actionnaires de PME

BFM Business

Créée en 2013, Carmine Capital est une banque d’affaires entrepreneuriale. Elle accompagne les dirigeants et actionnaires de PME de tous secteurs d’activité, dans leurs opérations de cession, d’acquisition et de levée de fonds. Sa particularité : mettre l’humain au cœur des opérations financières. Explications avec Anne-Laure Beuriot (associée fondatrice) et Germain Simoneau (associé).

Pourquoi avoir fondé Carmine Capital ?

Anne-Laure Beuriot : Le marché des Small Caps (PME) était dépourvu de cabinets proposant une vraie qualité d’exécution, des process structurés et transparents, et une connaissance fine des problématiques patrimoniales, professionnelles et personnelles de leurs clients. J’ai alors créé Carmine Capital avec l’idée d’une nouvelle proposition de valeur pour les dirigeants et actionnaires de PME et avec l’ambition d’installer une marque de référence sur ce marché, garante d’un lien de confiance solide entre un dirigeant et son intermédiaire.

Rappelons aussi que le conseil en fusion-acquisition est historiquement adressé sous un prisme très financier. Carmine Capital se distingue de ce modèle en proposant une approche entrepreneuriale de l’accompagnement d’une opération de cession, d’acquisition ou de levée de fonds. Notre forte croissance ces dernières années démontre que cette approche est pertinente, dans la durée, et pour l’ensemble des entreprises et de leurs collaborateurs. Notre objectif à travers cet accompagnement est de créer du sens pour les entreprises et leurs collaborateurs, autant que de générer de la valeur financière.

Sur quoi repose votre cabinet de conseil en fusion-acquisition ?

A-L.B. : Carmine Capital prône une qualité d’exécution maîtrisée. Elle est mise en œuvre par une équipe d’une dizaine d’analystes que j’ai formés, et qui appliquent tous la même méthodologie et les mêmes process. Ils analysent l’entreprise, son environnement et son écosystème, tout en prenant en considération l’ADN de la société.

Nous mettons aussi l’accent sur la proximité. Comprendre nos clients nécessite de connaître leur territoire entrepreneurial. Aussi, nous avons initié́ notre développement en ouvrant des bureaux ou des filiales localement. Nous sommes aujourd’hui présents à Toulouse, Lille, Nantes et Dijon. Carmine Capital se déploie également à l’étranger pour répondre aux besoins de croissance externe de ses clients. Un bureau a ainsi été ouvert à Genève, et un autre devrait voir le jour à Lisbonne d’ici 24 mois.

Notre troisième pilier est la transparence. Grâce à notre logiciel MyCarmine, développé dès la création de la société, chaque client peut connaître à tout moment l’état d’avancement de son projet.

Nous sommes les seuls en France et en Europe à proposer un tel niveau de transparence. La construction d’une entreprise aura représenté des années de travail, ou parfois toute une vie pour les dirigeants que nous accompagnons. Il est donc essentiel pour nous de leur permettre d’être informés en temps réel, et de rester avec nous au cœur de la stratégie lorsque nous abordons une opération en capital. Cela les libère, les rassure et nous engage à une qualité de service irréprochable.

Cette transparence nous permet aussi d’avoir des échanges stratégiques, et non plus seulement informatifs. Notre proximité en est renforcée.

Quelles sont ses spécificités par rapport à votre marché ?

A-L.B. : Nous privilégions les opérations qui donnent du sens à l’entreprise et à son dirigeant. C’est pourquoi, à l’ouverture d’un nouveau dossier, nous nous impliquons et investissons beaucoup de temps et d’énergie pour bien appréhender les problématiques patrimoniales, professionnelles et personnelles d’un client, afin de l’orienter vers la meilleure opération possible.

Carmine Capital défend également sa diversité. Dans un marché d’ordinaire très masculin et stéréotypé, nous prônons la mixité homme-femme, culturelle, et générationnelle. Nous croyons sincèrement à l’intelligence collective : c’est parce que nos profils sont différents et complémentaires que nous nous enrichissons, et cela renforce d’autant notre capacité à nous adapter à nos clients, qui sont si différents les uns des autres.

Comment accompagnez-vous vos clients dans leurs opérations ?

A-L.B. : Lorsqu’un client vient vers nous, nous lui présentons l’ensemble des partenaires qui correspondent à son projet (selon l’opération : fonds d’investissement, acquéreurs ou cibles). Carmine Capital aura déjà identifié en amont quel partenaire coïncide le mieux avec l’ADN entrepreneurial du client. Par exemple, dans un projet de levée de fonds, nous présenterons les fonds d’investissement au regard de leur positionnement : profil entrepreneurial ou institutionnel, contraintes ou non dans leur durée d’investissement, implication du fonds auprès de leurs participations…

Nous veillons à ce que le partenaire et notre client partagent la même vision du développement de l’entreprise. C’est cette compatibilité qui crée de la valeur et permet de préserver la croissance de la société dans la durée et ainsi, de protéger le patrimoine professionnel de notre client.

Germain Simoneau : Nous devons aussi aider les dirigeants actionnaires à diversifier leur patrimoine. La crise sanitaire, puis le contexte international tendu ont des effets violents sur l’économie et les entreprises. Jusqu’alors, les crises économiques ralentissaient l’activité de manière générale et affectaient de façon plutôt homogène toutes les entreprises. La crise de la Covid, d’un nouveau genre, a mis à mal des secteurs d’activité précis et des entreprises de manière imprévisible. Les dirigeants actionnaires et leurs familles ne peuvent plus se permettre un tel degré d’exposition sectorielle en termes de capital.

C’est pourquoi nous les accompagnons dans des opérations qui consistent à repenser la relation homme/capital, en les écoutant et en les comprenant pour bâtir avec eux les meilleures solutions qui permettront de mieux couvrir leurs risques. Nous veillons à ce que ces nouvelles organisations, sécurisées, soient alignées avec les aspirations personnelles des dirigeants et actionnaires. Cette qualité d’écoute est possible grâce à notre mixité, notre proximité et notre expérience entrepreneuriale. C’est pourquoi il y aura toujours quelqu’un chez Carmine Capital qui sera en résonance avec la personnalité d’un client.

Pour en savoir plus, contacter Anne-Laure Beuriot.

Interview d’Anne-Laure Beuriot : « Placer l’humain au coeur des opérations financières. »

Interview d’Anne-Laure Beuriot : « Placer l’humain au coeur des opérations financières. »

Interview d’Anne-Laure Beuriot – Associée Fondatrice Carmine Capital, pour Entreprendre – mai 2022

Révéler le potentiel d’une PME et en optimiser sa valeur, c’est l’objectif que s’est fixé Carmine Capital. Cette banque d’affaires casse les codes afin de proposer une expertise adaptée aux PME. Anne-Laure Beuriot, associée fondatrice, partage ses ambitions.

Pourquoi avoir voulu casser les codes ?

L’idée a germé en 2012. Notre ambition était de répondre à une demande non-adressée par les acteurs du M&A : accompagner des dirigeants de PME dans leurs opérations en capital avec un service basé sur le respect de leurs problématiques patrimoniales, professionnelles et personnelles. Notre principal objectif est de protéger l’ADN entrepreneurial des sociétés.

Carmine Capital a vu le jour en 2013…

Je voulais absolument que l’humain soit au cœur des opérations financières. Pour les accompagner dans leurs opérations de cession, acquisition et levée de fonds, les dirigeants de PME méritent d’être accompagnés par des collaborateurs expérimentés et humbles, capables de les comprendre. L’ADN d’une entreprise est trop souvent oublié ; pourtant il est essentiel à la réussite d’une opération en capital puisqu’il garantit sa capacité de croissance à long terme. On réunit des hommes avant de réunir des finances.

Sur quoi basez-vous votre expertise ?

Notre banque d’affaires s’appuie sur trois piliers, à commencer par la qualité d’exécution. Je tiens à ce que chaque dirigeant soit accompagné dans les règles de l’art, quel que soit le collaborateur intervenant sur l’opération. J’ai formé nos collaborateurs afin qu’ils appliquent tous la même méthodologie et les mêmes process.
Notre deuxième pilier est la proximité. Comprendre nos clients nécessite de connaître leur territoire entrepreneurial. Aussi, nous avons initié notre développement en région dès 2018 et sommes aujourd’hui présents à Toulouse, Lille, Nantes et Dijon. Nous avons également ouvert Genève fin 2021 afin de répondre aux problématiques de croissance externe de nos clients en Suisse.
Notre troisième pilier est la transparence. Nous proposons à nos clients l’accès à un logiciel que nous avons développé dès la création de Carmine (MyCarmine) et qui leur offre une visibilité sur l’ensemble des actions que nous menons sur leur projet. Cette transparence nous oblige à être irréprochables dans l’exécution de nos missions.

Votre ambition est de créer une marque forte : Carmine…

C’est pour cette raison que Carmine est une des très rares banques d’affaires à prôner la transparence. Cette transparence nous permet de gagner en efficacité et de rassurer les dirigeants. Casser les codes, c’est dans notre ADN et ça s’applique aussi en interne. Dans cet univers très masculin, nous avons choisi la mixité homme-femme, la mixité générationnelle et la mixité sociale. Nous respectons l’équilibre de vie professionnelle / privée, ce qui me paraît essentiel pour rester objectif et serein dans les conseils que nous donnons. Enfin, l’engagement est une valeur déterminante pour notre équipe. Pour le sceller, nous organisons régulièrement des évènements d’équipe, comme notre participation au semi-marathon de New-York en mars dernier.

Il faut aussi rester ouvert sur le monde…

Avoir une vision élargie est déterminant quand on est chef d’entreprise. Cela me permet d’adapter notre stratégie au fil du développement de la société. Pour y arriver, je suis accompagnée par un coach professionnel depuis plus de deux ans et je suis également membre de plusieurs réseaux de dirigeants, dont l’APM. Pour réussir son projet entrepreneurial, il faut s’attacher à ses convictions. Lorsque les autres perçoivent le sens que vous mettez à votre action, vous apportez de la valeur. Notre objectif à horizon 2024 est d’atteindre le seuil des 50 collaborateurs, d’ouvrir une filiale à Lisbonne et à Montréal et de développer deux nouvelles activités (Carmine Croissance et Carmine Corporate Finance).


Pour en savoir plus, contacter Anne-Laure Beuriot.

Interview de Stéphane Carcenac, Carmine Capital Toulouse : « Les exemples de belles histoires se multiplient. »

Interview de Stéphane Carcenac, Carmine Capital Toulouse : « Les exemples de belles histoires se multiplient. »

Extrait d’une interview de Stéphane Carcenac – Directeur Associé Carmine Capital Toulouse, pour Entreprises Occitanie – avril 2022

 

Banque d’affaires dédiée à l’accompagnement des dirigeants actionnaires de PME dans leurs opérations de cession, acquisition et levée de fonds, Carmine Capital se présente comme une alternative aux banques d’affaires conventionnelles. En « plaçant l’humain dans chacune de ses missions » Stéphane Carcenac, directeur associé de Carmine Capital Toulouse, défend un accompagnement 100 % transparent.

 

En tant qu’observateur du tissu entrepreneurial local, quelles tendances observez-vous sur le recours aux levées de fonds en Occitanie ?

Portée par un marché du capital investissement très dynamique, nous observons une tendance nouvelle de la part des entreprises qui sont de plus en plus nombreuses à envisager d’accueillir un investisseur financier dans leur capital. Nous sommes de plus en plus sollicités pour des opérations de financement de la croissance mais aussi des opérations plus patrimoniales comme l’OBO (vente à soi-même).

 

Pour lire la suite : https://www.entreprises-occitanie.com/actualites/stephane-carcenac-carmine-capital-toulouse-les-exemples-de-belles-histoires-se

Carmine Capital promeut et recrute

Carmine Capital promeut et recrute

CF News, le 5 avril 2022

La boutique dédiée au small cap coopte, au poste de directrice, Shamina Hassanaly, arrivée dans l’équipe en 2017. Diplômée de l’ESCP Business School en corporate finance, elle a débuté sa carrière en qualité d’ingénieur R&D au sein d’Orange en 2002. Elle s’est spécialisée en M&A et financement en France et à l’international des PME. 

Nicolas Heintz arrive comme chargé d’affaires senior. Après avoir été diplômé de l’emlyon business school, il entrait en 2019 chez Lazard en tant qu’analyste. La boutique s’appuie désormais sur une équipe complète de 19 collaborateurs, dont deux associés, répartis entre ses antennes parisienne, toulousaine et lilloise. 

En 2021, elle a notamment conseillé Cler Verts, spécialiste toulousain du traitement des déchets organiques, lors de sa dernière augmentation de capital, ainsi que Coalise lors de son rachat par Proman.

https://www.cfnews.net/L-actualite/Nominations/Conseil/Carmine-Capital-promeut-et-recrute-398826


 

Carmine Capital renforce son dispositif

Carmine Capital renforce son dispositif

Les Echos Capital Finance, le 6 avril 2022

La banque d’affaires, née sous l’impulsion d’Anne-Laure Beuriot, il y a une dizaine d’années, muscle son équipe d’exécution. A Paris, elle fait appel à un chargé d’affaires senior, en la personne de Nicolas Heintz (EM-Lyon – notre photo), qui travaillait chez Lazard depuis 2019. A Toulouse, elle accueille l’analyste Thao Dallas (master 1 finance, master 2 corporate finance Toulouse School of Management). Enfin, elle nomme au rang de directrice Shamina Hassanaly (master physiques et applications, master électronique et électro-magnétisme Université Pierre et Marie Curie, special master business performance management ESCP – notre photo) 

https://capitalfinance.lesechos.fr/acteurs/carnet/carmine-capital-renforce-son-dispositif-1398766 


Carmine Capital se renforce avec trois nouveaux talents

Carmine Capital se renforce avec trois nouveaux talents

Dans un contexte de forte croissance, Carmine Capital étoffe son équipe d’exécution à Paris et en région.

Nicolas Heintz rejoint Carmine Capital le 1er avril, en tant que chargé d’affaires senior. 

Nicolas est diplômé du Programme Grande École de l’EM Lyon. Après une expérience chez La Française Real Estate Managers à Londres, Nicolas commence son parcours en M&A en 2017 chez Crédit Agricole CIB au sein de l’Execution Team. En 2019, il intègre l’équipe généraliste de Lazard où il intervient principalement sur des deals dans les domaines de la santé, la chimie et des FIG (Financial Institutions Group).

Au nom de l’équipe, Anne-Laure Beuriot, Associée Fondatrice de Carmine Capital, se réjouit de l’arrivée de Nicolas : 

« Nous sommes ravis d’intégrer ce nouveau talent dans notre équipe. Le début d’année 2022 a été marqué par une activité intense et un fort développement en région et en Suisse. Ce recrutement intervient en parallèle de l’arrivée de Thao Dallas à Toulouse et de la nomination de Shamina Hassanaly en tant que Directrice. Un prochain recrutement devrait être annoncé dans les prochaines semaines. Renforcer notre équipe va nous permettre de poursuivre notre croissance tout en garantissant à nos clients un accompagnement sur-mesure. »

Pour en savoir plus, contacter Anne-Laure Beuriot.

Soirée du Cercle Carmine – dîner aux cotés de Franck Mesnel

Soirée du Cercle Carmine – dîner aux cotés de Franck Mesnel

Nouvelle soirée du Cercle Carmine Capital, l’espace privilégié de rencontres et d’échanges de nos clients – dirigeants & actionnaires de PME.

Les membres du Cercle Carmine Capital se sont retrouvés hier pour un dîner très privé aux cotés de Franck Mesnel, légende du rugby français et fondateur d’Eden Park.

Franck nous a parlé de son parcours de sportif puis de dirigeant avec humour & humilité, en partageant les bons moments, comme les coups durs. Avec des parallèles passionnants entre le monde sportif et celui de l’entreprise.
De bons moments d’échanges et de rencontres entre entrepreneurs.

Carmine Capital confirme son expertise en M&A dans le secteur de la Gestion d’Actifs et du Conseil en Gestion de Patrimoine

Carmine Capital confirme son expertise en M&A dans le secteur de la Gestion d’Actifs et du Conseil en Gestion de Patrimoine

Carmine Capital accompagne Groupe Premium dans l’acquisition du CGP Renard Partenaires, permettant ainsi au Groupe de dépasser les 5 milliards d’euros sous gestion.

L’acquisition de Renard Partenaires fait suite à la création d’un pôle CGP, amorcée en 2021 par Groupe Premium  et à la nomination de Yann Pelard en tant que COO du Groupe, en charge de l’activité CGP.

Cette opération témoigne là encore du soutien actif d’Eurazeo depuis sa prise de participation majoritaire aux cotés de l’équipe dirigeante, et permet au Groupe Premium de dépasser les 5 milliards d’euros sous gestion.

Renard Partenaires

Fondé en 2013, Renard Partenaires est un cabinet de conseil en gestion de patrimoine implanté à Tourcoing, dirigé par Emilie Renard et Olivier Ledrole.

L’entreprise propose son expertise en matière de retraite, placements, trésorerie, fiscalité immobilier et succession à sa clientèle composée de particuliers et de professionnels. Aujourd’hui, la société dispose de 150 millions d’euros d’encours, et a enregistré une croissance de 43% en moins de 3 ans.

Une nouvelle activité en plein essor

Après s’être spécialisé en courtage d’assurances et gestion d’actifs, Groupe Premium axe depuis septembre 2021 sa politique de croissance externe sur une 3ème spécialité : les CGP.
Fort de 2 récentes acquisitions, I-Kapital et Leone Kapital, cette 3ème acquisition en moins de 3 mois confirme le souhait du Président Olivier Farouz de faire représenter à terme cette activité pour un tiers de l’activité du groupe.
C’est dans ce contexte que le Groupe a fait appel à Yann Pelard, ancien Directeur Commercial France de BNP Paribas Cardif, aujourd’hui COO du Groupe en charge du développement de l’activité CGP.
Aujourd’hui, Groupe Premium compte plus de 5 milliards d’euros sous gestion à son actif, et a pour objectif de représenter 10 milliards sous gestion d’ici 2025.
L’année 2021 fut particulièrement dynamique pour le groupe, avec une croissance normative de plus de 55%, faisant passer le chiffre d’affaires de 66,7 millions en 2020 à 103,9 millions d’euros en 2021. Le groupe enregistre une croissance continue depuis plusieurs années.
Avec plus de 850 collaborateurs et mandataires indépendants, Groupe Premium dispose d’une gamme complète de solutions assurantielles et patrimoniales au service des particuliers et professionnels.

A travers cette opération, Groupe Premium renouvelle sa confiance à Carmine Capital qui l’avait accompagné dans l’acquisition de FERRI Gestion en juillet dernier.

Olivier Ledrole revient sur la manière dont il a vécu cette opération :

« Le rôle de Carmine fut clé dans le succès de cette opération. Anne-Laure Beuriot et son équipe ont une réelle capacité à se mettre à la place des entrepreneurs et à comprendre leurs enjeux, leurs contraintes, leurs doutes. »

Anne-Laure Beuriot, associée fondatrice de Carmine Capital, ajoute :

« C’est toujours un plaisir de favoriser la rencontre d’entrepreneurs de grande valeur. Chez Carmine Capital, nous attachons beaucoup d’importance à la dimension humaine et au respect mutuel des parties prenantes. C’est dans notre ADN et nous en sommes très fiers.
Cette opération confirme notre expertise en fusion-acquisition sur le secteur de la gestion d’actif et du conseil en gestion de patrimoine (plusieurs opérations devraient être annoncées dans les prochains mois) et concrétise notre fort développement dans les Hauts-de-France, porté par Etienne Barbry. »

Pour en savoir plus sur cette opération, contacter Anne-Laure Beuriot.

Carmine Capital se renforce à l’Est

Carmine Capital se renforce à l’Est

Carmine Capital poursuit sa croissance avec l’arrivée d’Emmanuel Longin, responsable du développement des activités de cession, acquisition et levée de fonds sur la région Bourgogne-Franche-Comté. 

Diplômé de l’ESSEC (promotion 2009) et titulaire du Diplôme de Juriste Conseil d’Entreprise (DJCE), Emmanuel est entrepreneur dans l’âme. Il a passé une quinzaine d’années à développer des entreprises et à les accompagner dans leurs projets de levée de fonds et dans la mise en place de financements structurés. Son bagage technique, associé à ses expériences entrepreneuriales, lui permettent d’appréhender finement les enjeux des chefs d’entreprises pour ainsi mieux les comprendre et les conseiller.

Au nom de l’équipe, Germain SimoneauAssocié de Carmine Capital, se réjouit : « Nous sommes très heureux d’accueillir Emmanuel dont le parcours correspond si bien à l’ADN de Carmine : la robustesse d’un beau parcours académique en droit et en finance et une culture entrepreneuriale forte. »

De son côté, Emmanuel Longin partage : « Rejoindre Carmine Capital représente pour moi un double challenge : 

  • Apporter mon énergie aux chefs d’entreprises dans ces périodes agitées mais pleines d’opportunités. 
  • Contribuer au développement de Carmine Capital dont le modèle innovant est en pleine croissance. »

Emmanuel est Lauréat 2009 du réseau Entreprendre 92.